Je mange pour le futur

JE MANGE POUR LE FUTUR

Une enquête entre fiction et réalité qui donne les clés d’une alimentation bonne pour la santé et l’environnement diffusée sur Instagram @jemangepourlefutur !

La question de la transformation de nos systèmes alimentaires et de l’accès à une alimentation plus respectueuse de la santé et de la planète devient de plus en plus importante et urgente.

La Chaire ANCA s’est emparée du sujet et a lancé un nouveau programme immersif et innovant à destination des 18-35 ans, entièrement diffusé sur Instagram (@jemangepourlefutur) du 1er mars au 23 mai 2021. Ce projet a pour vocation de sensibiliser cette cible à l’adoption d’une alimentation durable et suivra pendant 12 semaines l’enquête menée par une héroïne de fiction, Sasha.

Sasha, jeune diplômée, a pris une décision : repenser le contenu de son assiette pour agir à son échelle pour la planète. La crise sanitaire du COVID-19 l’ont amenée à questionner ses habitudes de consommation. Ce fut le déclic ! Désormais, elle souhaite passer à l’action dans son quotidien et faire de l’alimentation durable son fer de lance. Mais comment faire ? Par où commencer ? Elle décide alors de mener son enquête pour comprendre POURQUOI et COMMENT adopter une alimentation plus durable.

Pour cela, cette « apprentie influenceuse » part à la rencontre d’acteurs variés bien réels : chercheurs, acteurs de terrain mais aussi chefs-cuisiniers et commerçants de bouches qui l’entourent. Le tout pour mieux comprendre comment faire des choix plus vertueux, en expérimentant des nouvelles manières de s’alimenter sans prise de tête, tout en se faisant plaisir.

Je mange pour le futur a été co-construit en amont avec et pour les 18-35 ans afin de développer un programme adapté, prenant réellement en compte leurs freins rencontrés (manque de temps, budget serré, jugement de l’entourage) et leurs motivations à passer à l’action via l’assiette. 

Les interrogations, les réussites, mais aussi les doutes et les échecs de Sasha, porte-parole de cette génération, permettent un sentiment d’identification fort pour la cible visée.

Les données scientifiques et de modélisations l’attestent : en matière de durabilité nous sommes encore loin du compte : 1/4 de l’empreinte carbone des Français est liée à l’alimentation (source : ADEME-IDDRI). Selon des modélisations, il serait possible de réduire de 30% l’impact carbone de l’alimentation des Français en adoptant une alimentation plus durable (source : INRAE).

Nos choix alimentaires font donc partie des différents leviers pour préserver les ressources et l’environnement. Cependant, changer ses habitudes alimentaires n’est pas toujours aisé et de nombreux freins empêchent le passage à l’action.

Ce programme s’est donc basé sur les dernières données de la littérature scientifique pour traiter ce sujet complexe de l’alimentation durable et du changement de comportement.  Il a été co-construit en lien avec un comité d’experts réunissant des chercheurs en nutrition, en comportements alimentaires, en agronomie, en sociologie (…) travaillant au sein de l’INRAE, d’AgroParisTech.

Pour réaliser ce projet la Chaire ANCA s’est entourée :

  • De créatifs :
  • De partenaires inspirants :

Chaire Unesco Alimentations du Monde, Laboratoire CIMEOS de l’Université de Bourgogne, REFEDD, Ferrandi-Paris

Un projet soutenu par les partenaires de la Chaire ANCA et par les partenaires suivants :