DESIGN EN BARRE #2

Design en barre, c’est une série en cinq épisodes qui présente des projets qui questionnent, qui réinventent et qui façonnent nos rapport à l’alimentation…

Au menu de ce deuxième épisode :

Le « fait maison » est plus que jamais d’actualité : les réseaux sociaux, les publicités et les innombrables émissions de cuisine nous abreuvent de cette tendance. Ce sont notamment les évolutions sociétales et les avancées technologiques qui ouvrent des horizons quant à nos futurs façons de cuisiner. Alors… cuisine simplifiée et connectée ou reconnexion physique aux aliments, on vous propose aujourd’hui un match entre ces perspectives à travers deux projets radicalement différents.

Roots – 2018 – Amalia Shem Tov

Roots est une série d’outils de cuisine : une meule, un mortier-pilon et des pierres de cuisson. L’utilisation de la pierre et les formes brutes appuient le concept donné à ces objets : un retour à une relation physique et directe aux aliments pour les transformer. Grâce à des matériaux plus récents et à un peu de technique, ces outils sont des sortes d’hybrides entre passé et présent.

👁 C’est cette perspective allant à l’encontre de « l’effortless » qu’on trouve intéressante. Même si on s’imagine mal fabriquer notre farine au quotidien, l’idée de se reconnecter à ce qu’on mange en effaçant la frontière technologique qui nous sépare des aliments bruts nous fait réfléchir. Nos plats préférés seraient-ils les mêmes sans les ustensiles de pointe dont nous nous servons tous les jours ? Ces objets manifestes nous rappellent aussi que la préparation et la cuisson des aliments marquèrent un tournant dans l’évolution humaine et qu’aujourd’hui encore cuisiner et manger sont des actes sociaux et culturels.

A Table for Living – 2015 – Ikea et IDEO

Ce projet est le résultat d’une exploration sur les facteurs sociaux et technologiques qui impacteront nos pratiques culinaires en 2025. Notre futur façon de cuisiner pourrait donc se résumer à travers cette table connectée qui simplifie grandement la vie: elle reconnaît les aliments, propose des combinaisons de saveurs, des recettes d’après ce que vous avez dans votre frigo, elle cuit les aliments et recharge même votre portable.

👁 A table for living est un projet qu’on verrait aisément dans un vieux film de science fiction qui imaginerait les années 2000. Tout comme les voitures volantes, le repas qui se fait tout seul (ou presque) ne cesse de hanter nos esprits. Pour autant, même si les technologies nécessaires pour que ce produit existe soient à portée de main, on ne saurait dire si nos cuisines ressembleront toutes à ça d’ici 5 ans. Bien qu’une telle aide puisse permettre à des personnes de sauter le pas du « fait maison », on se demande ce qu’entraînerait une telle dépendance à la technologie. On n’aurait plus besoin de réfléchir, d’imaginer… on ne pourrait plus faire d’erreurs. Mais alors que deviendrait l’excitation dû à l’attente de goûter un mélange hasardeux d’aliments ? Petit à petit, la cuisine deviendrait mécanique. Parce qu’on n’aurait plus besoin de faire travailler notre imaginaire, les aliments pourraient devenir de simples formes aux goûts divers, là où la simple évocation d’une orange nous plonge en ce moment même dans une profonde réflexion sur notre prochain essai culinaire : une tarte sucrée-salée potiron et orange ou bien un gâteau moelleux à l’orange avec un coeur coulant au chocolat… Le plaisir ne réside-t-il pas aussi dans l’avant-goût ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s